0
Votre panier est vide

Visiter les ruines de Tikal en passant par l’île de Flores et le très calme village del Remate

Partons à la découverte de Flores.

Après un long voyage de 9h en mini van sur des routes aussi chaotiques que la beauté des paysages que nous traversions nous arrivons enfin sur la petite île de Flores. 

Une petite île sur le lac Peten reliée par un pont unique à la terre qui révèle tout de suite son charme avec ses ruelles colorées, petits restaurants vu sur le lac. Aucun problème pour trouver un logement ici il y a l’embarras du choix ! En plus d’être un endroit charmant l’île et ses alentours servent aussi de base pour tous les logements des touristes venus visiter les spectaculaires ruines de Tikal !

Le village del Remate.

Après s’être renseigné nous décidons (avec un couple d’amis rencontrés aux cascades de Semuc Champey) de quitter Flores et de trouver un hébergement plus au calme sur le lac en direction des ruines dans le petit village de El Remate. 

Le village se résume à quelques petites échoppes sur le bas coté de la route qui longe le lac Peten, deux restaurants, un hôtel avec piscine (trop cher pour nous) et une ou deux petites auberges bon marché. 

Nous avons le lac presque rien que pour nous (avec quelques touristes locaux) pendant 4 jours ! Un vrai petit paradis avec chaque soir un coucher de soleil exceptionnel. 

La proximité avec la zone archéologique de Tikal en fait une base d’autant plus pratique pour visiter les ruines ! 

Les ruines de Tikal.

Après le Mexique il est temps de retrouver les ruines Mayas qui commençaient presque à nous manquer. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’était l’un des sites les plus importants de la civilisation pré-colombienne maya entre IVème siècle avant JC et le Xème siècle. 

Située au coeur d’un parc national au nord du pays, cette zone archéologique est une merveille ! 

Dès notre arrivée très matinale sur le site nous sommes subjugués par la nature qui nous entoure … Les singes hurleurs sont aussi de la partie, la jungle et toutes ses espèces sont elles aussi en train de se réveiller. Afin de profiter des lieux à notre rythme, nous décidons de ne pas prendre de guide et de visiter le site par nos propres moyens tels de vrais Indiana Jones. 

La zone est complètement sauvage et passer d’un temple à un autre suppose une vraie petite expédition en pleine forêt. Sur notre chemin les experts sont en action pour continuer de rénover les nouveaux temples enfouis sous une nature qui semble avoir repris ses droits. On imagine que le site aura à nouveau bien changé d’ici quelques années. 

L’occasion aussi de gouter aux termites (oui oui ça se mange …) pour un gout boisé pas désagréable mélangé à une petite dose de courage pour se lancer ! 

Nous restons presque 4h sur ce site qui fait presque 200km2 (autant vous dire qu’il est impossible de tout explorer). De nombreuses passerelles sont construites aux abords des temples et offrent des points de vue spectaculaires sur ces derniers et sur la nature environnante (la passerelle la plus impressionnante et la vue la plus belle est depuis le sommet du temple IV). 

A ne pas manquer : La gran Plaza depuis laquelle on peut y admirer le temple I (Temple du Grand Jaguar), le temple II, l’Acropole Nord, l’Acropole Centrale mais aussi le temple IV le plus grand édifice de la zone, il fait 65m de haut. Enfin le temple V le deuxième plus haut. 

Nous prolongeons la visite jusqu’à la place des 7 temples et le complexe Q ! 

La zone archéologique de Tikal est très certainement la plus belle et la plus sauvage qu’on ai visité pendant notre voyage ! Un immanquable du Guatemala dont vous aurez bien du mal à repartir si vous avez l’âme d’un aventurier. 

Article précédent Se rendre aux cascades de Semuc Champey depuis le village de Lanquin
Article suivant Se prendre pour Mimi-Siku et traverser le Rio Dulce jusqu'à Livingston.

Laisser un commentaire

Nous avons désactivé le clic droit afin de préserver les droits d'auteur sur les photographies. Merci de votre compréhension.