0
Votre panier est vide

Sur les traces des Mayas dans la jungle du Chiapas

Chiapas1.2

Partons à la découverte du Chiapas

Après le bleu turquoise de Yucatan nous arrivons dans le Chiapas où le paysage est bien différent. Les vallées montagneuses de la région sont magnifiques et le trajet de bus à travers les forêts de pins vraiment superbe.
C’est dans cette région que se concentre la grande majorité des communautés indiennes du pays et pour la plupart ce sont des descendants mayas.
Lire la vidéo

Arrivés à Palenque...

Palenque est une petite ville perdue dans la jungle au pied des montagnes du Chiapas. Le centre, commerçant est agréable et l’ambiance du Zocalo est très vivante particulièrement en période de semaine sainte. Rien de très particulier à y faire à part simplement apprécier l’atmosphère.
 
La visite incontournable du coin : la zone archéologique. Superbe ! Une des plus belles que nous ayons visité jusqu’à présent. Le site exceptionnellement bien conservé au cœur d’un parc national
est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’une des plus grandes cités héritée de la culture maya et le Palacio et le Templo de las Inscripciones sont vraiment impressionnants. La végétation dense et tropicale autour des ruines donne l’impression d’être en plein tournage d’Indiana Jones !
 
Allez y soit tôt le matin soit après 15h une fois que les groupes commencent à repartir.
Prévoyez un minimum de 2h pour apprécier cette endroit presque magique !

Les Ruines de Palenque...

Puis les cascades de Roberto Barrios...

Résider pendant 1 semaine à San Cristobal de las casas...

Notre découverte du Chiapas continue dans la petite ville de San Cristobal de las casas perchée à plus de 2000m dans les montagnes. Nous sommes tout de suite emballés par l’atmosphère des lieux et les deux nuits initialement prévues se sont transformées en 8 !
Coup de cœur pour l’auberge de jeunesse Posada Mi Casa dans laquelle nous nous sentons comme à la maison.
Un dicton dit : San Cristobal, sal si puedues de las Casas ce qui signifie qu’il est toujours difficile de repartir…
 
Nous sommes en plein week-end de Pâques, la ville cosmopolite est particulièrement vivante et animée et les touristes mexicains et européens se mélangent aux communautés indiennes. Le secteur de l’artisanat et des arts populaires est très important et la vie culturelle est très riche à San Cristobal. Les ruelles pavées aux constructions basses et coloniales abritent de petites boutiques et restaurants de toutes sortes.
C’est un vrai coup de cœur !

Célébrer le festival du Printemps...

Notre découverte du Chiapas continue dans la petite ville de San Cristobal de las casas perchée à plus de 2000m dans les montagnes. Nous sommes tout de suite emballés par l’atmosphère des lieux et les deux nuits initialement prévues se sont transformées en 8 !
Coup de cœur pour l’auberge de jeunesse Posada Mi Casa dans laquelle nous nous sentons comme à la maison.
Un dicton dit : San Cristobal, sal si puedues de las Casas ce qui signifie qu’il est toujours difficile de repartir…
 
Nous sommes en plein week-end de Pâques, la ville cosmopolite est particulièrement vivante et animée et les touristes mexicains et européens se mélangent aux communautés indiennes. Le secteur de l’artisanat et des arts populaires est très important et la vie culturelle est très riche à San Cristobal. Les ruelles pavées aux constructions basses et coloniales abritent de petites boutiques et restaurants de toutes sortes.
C’est un vrai coup de cœur !

Visiter le mysthique village de San Juan Chamula.

A seulement une dizaine de km de la ville se trouve le petit village de San Juan Chamula dans lequel vit la communauté Tzotzile. Le village n’a pas d’intérêt particulier mais son église en revanche est certainement la plus atypique que nous avons vu jusqu’à ce jour. Dès l’entrée nous sommes saisis par l’atmosphère mystique et déroutante des lieux.
 
Nous assistons à un rituel qui consiste à sortir le mal de soi et à communiquer avec son dieu à travers un Saint que le pêcheur aura choisi. Pour se faire, les Tzotziles allument une série de bougies pour lier les âmes vivantes avec les défunts et boivent du posh ou pox (boisson locale alcoolisée) pour se purifier, et du Coca Cola pour roter et faire sortir le mal ! Oui du Coca Cola… nous n’en revenons toujours pas !
Un poulet vivant est ensuite sacrifié car il symbolise le mal qui s’est emparé de lui.
 
Une experience exceptionnelle et saisissante qui vaut vraiment la peine d’être vécue ! Attention ne prenez aucune photo dans l’église, les instances religieuses des lieux sont très strictes.
 
Les excursions autour de San Cristobal sont nombreuses. Pour des raisons de temps et de budget nous n’avons pas pu visiter la cascade El Chiflon mais elle a vraiment l’air de valoir le coup…
 
Nous devons repartir et continuer notre route vers le sud mais nous aurions certainement pu rester là encore des jours et des jours.
Article précédent Découvrir la très paradisiaque péninsule du Yucatan
Article suivant Découvrir la mystérieuse Lagune Chicabal depuis la ville de Quezaltenango (Xela)

Laisser un commentaire

Nous avons désactivé le clic droit afin de préserver les droits d'auteur sur les photographies. Merci de votre compréhension.